Biblio - Romans

14 janv. 2011

... et oui ... cela faisait très longtemps que je ne vous avais pas proposé quelques petites critiques de mes lectures ... J'avoue que je n'ai plus trop le temps de lire en ce moment, mais j'avais envie de vous faire partager mon coup de coeur de l'année 2010 !!!



 Le Voleur d'Ombres - Roman de Marc Levy

Je ne connaissais pas cet auteur, le titre et la couverture m'ont attirée parmi les piles d'ouvrages de mon libraire préféré. Mlle C. et mon homme me l'ont récupéré avant que je ne puisse l'ouvrir et ils ont adoré m'inscitant chaque jour à le lire ! Un indice donc .... Que dire .... 

Humour et Tendresse infinie ... Questionnement sur les chemins de l'amour .... sur les profondeurs de certaines amitiés qui durent à en devenir fraternités ... un roman évocateur de souvenirs d'enfance car on peut parfois se reconnaître dans les pensées de cet écolier qui chemine à devenir adulte ... Emotion lorsqu'en tant que mère soi-même certains gestes, certaines paroles nous attendrissent ... Et que raconteraient nos ombres si elles parlaient ? Que diraient-elles de nos rêves enfouis, de nos désirs jamais réalisés, de nos secrets, de nos joies, de nos peines, de nos peurs ...

Ce roman est un petit bijou de TENDRESSE, une tendresse dans l'écriture, une tendresse entre les personnages .... Un roman qui se lit facilement, si aisément que l'on se demande parfois comment s'arracher à sa lecture, fluide comme une eau pure que s'écoule gaiement, évocatrice de nature heureuse, ... légère comme une plume qui virevolte dans le vent sans se poser, un souffle l'accompagnant de ci de là ... un roman qui peut faire pleurer aussi ...

Un roman ... à LIRE ABSOLUMENT avec son coeur d'enfant ... un roman pour se sortir un peu de la fureur de la vie actuelle, mais qui parfois entre les lignes est aussi sans concession avec nos choix de vie ... Un roman dont je ne vous dirai pas plus de peur de vous en enlever la joie de la découverte ....
 
 

Le Clan des Otori de Lian Hearn

5 volumes pour cette fresque dans un Japon médiéval imaginaire où règnent seigneurs et clans. On suit le parcours de 2 jeunes adolescents liés par leur amour, à travers leur quête héroïque de reconnaissance personnelle et seigneuriale, dans une société sans compromis, aux lois implaccables, en guerre quasi continuelle, avec ses rites, ses coutumes, ses inégalités, où les femmes n'ont aucun droit au pouvoir, où cohabitent sectes non violentes et clans détenteurs de pouvoirs "magiques". Malgré cette intensité quasi guerrière, l'auteur réussit à insuffler à son récit des pauses de grandes poésie et sérénité, dans ses descriptions des paysages ou de l'art japonais. Son écriture est limpide, nous faisant partager voire ressentir les sentiments de ses héros, de leurs émois amoureux, de la sensualité, de leurs crises identitaires, de leur soif de reconnaissance, de leur courage pour changer leurs destinés, de leur volonté .. à fleur de peau parfois ...


Le premier tome de cette saga," Le Chant du Rossignol", vous prend et ne vous quitte plus, vous avez besoin d'avancer et de connaître la suite ... on a l'impression de marcher au dessus d'un gouffre, en équilibre entre perception poétique des sentiments et de la nature, et violence voire brutalité guerrière ... le regard tourné au loin vers la destinée promise ... un équilibre précaire à tenir à son apogée dans le premier tome mais qui va en s'essoufflant dans les suivants. Les intrigues se font plus complexes dans les tomes 2 "Les Neiges de l'Exil" et 3 "La clarté de la Lune", de nouveaux personnages apparaissent. Lorsque l'on pense que nos héros vont enfin réussir, un nouveau suspense recommence, un nouveau gouffre se creuse devant eux .... l'écriture reste encore aisée et donc on se laisse de nouveau entraîner malgré un petit sentiment de lassitude qui apparait (pour ma part je me demandais "mais pourquoi ce choix ?" " à quoi sert ce personnage ?" ...) ... Il aurait fallu s'arrêter à ces trois tomes car le 4eme, "Le Vol du Héron", donne un scénario de plus en plus tiré par les cheveux, comme si l'auteur ne savait plus comment finir son épopée ... un tome lu en diagonal et qui m'a laissée dubitative ... Le tome 5 "Le Fil du Destin" est quant à lui à lire comme une introduction à la saga, un complément d'informations.

Un avis mitigé donc sur cette épopée dont le premier tome est pourtant souvent recommandé aux jeunes lecteurs (13 ans et plus ...), il est vrai que celui-ci est superbement écrit entre roman d'aventure et conte fantastique, coupé d'un soupçon de romantisme .....  Maintenant je suis peut-être vieux jeu, mais je vous conseillerais de lire le second tome avant votre enfant afin de voir s'il est en mesure de lire la suite car certaines scènes peuvent être dures voire chocantes suivant l'éducation et l'âge de l'enfant ...



La Ferme de Georges Orwell - Une belle introduction au totalitarisme pour les collégiens voire les lycéens, qui se lit facilement et fait comprendre pas mal de choses. La prise du pouvoir par les animaux d'une ferme négligés par leur propriétaire humain, puis l'établissement d'un totalitarisme avec ses lois, ses acteurs et notamment la force de persuasion des orateurs, et ses victimes ... Ce livre est uen satire de la révolution russe et du stalinisme.


EDIT janvier 2013 : Pour rester dans les totalitarismes qui sont au programme des lycéens, mais cette fois pour traiter du nazisme ... Je l'associerais pour les plus vieux au film La Vague de Jürgen Vogel. Tiré d'un fait réel qui a donné là aussi un livre La vague de Todd Strasser, ce film se recadre dans l'Allemagne contemporaine. Dans le cadre d'un atelier sur l'autocratie et suite à la remarque d'un élève arguant que l'adhésion à un régime totalitaire ne pourrait plus arriver de nos jours de part l'éducation et les connaissances actuelles, un professeur de lycée propose à ses élèves une expérience visant à leur expliquer le fonctionnement d'un régime totalitaire.... Un film qui a beaucoup questionné mes grandes, qui auraient eu la même réaction que les lycéens au début ... Un film qui fait peur et dérange, mais qui a le mérite de faire prendre conscience que cela peut se reproduire .....


J'ai aussi lu Andromaque de Racine car il faisait parti de la liste de mes collégiennes.

Quant aux ouvrages à venir ils sont nombreux, notre collection s'étant encore étoffée à Noël : Enfance de Nathalie Sarraute (que j'ai beaucoup de mal à commencer), Elle s'appelait Sarah de Tatiana de Rosnay, Mille Soleils Splendides de Khaled Hosseini pour ne citer que ceux-là ......

2 Commentaires :
Maman a dit…

"Elle s'appelait Sarah" : Très bien, j'ai beaucoup aimé.

Véro4 a dit…

J'aime beaucoup Marc Lévy, je n'ai pourtant pas encore lu le voleur d'ombre, je vais le mettre sur ma liste ;-)

--- Un petit Commentaire ?