Avant - Après ... 1 an au Jardin

16 sept. 2011


Exceptionnellement un billet un peu TRES long aujourd'hui (quoi ce n'est pas exceptionnel ??? Non mais là je sais AVANT d'écrire qu'il va être long ! MDR  :P) pour vous présenter une année d'évolution et d'aménagements de l'entrée du jardin vers notre maison ...



Lorsque nous sommes arrivés dans cette maison, avec un bon jardin, l'entrée était tout en pente gravillonnée avec de grandes dalles pour le passage des voitures .. résultat : nous passions notre temps à balayer le gravillon qui trainait sur le trottoir et la route ... Nous avions déjà dû arracher 2 petits arbustres qui gênaient l'ouverture des portes et qui de toute façon se retrouvaient systématiquement dans le "trajet naturel" que prenaient involontairement nos pas (en gros on traversait la bordure existante). Et puis franchement, l'entrée n'était pas très accueillante bien que très fleurie mais avec une grande partie d'iris (superbes au printemps mais l'été cela manquait de fleurs) et le gazon passait son temps à envahir les massifs.


(photos prises entre 2008 et 2010)


 Après quelques devis (adios les beaux vieux pavés, nous n'avons pas gagné au loto encore mais on y rêve !), nous avons décidé de simplement faire faire un enrobé noir qui s'intégrait au schéma général de la rue, à la pente, au poids des véhicules devant stationner dessus et au climat, et à l'existant du portail ... nous avons hésité avec un enrobé rouge (plus fragile et plus voyant aussi ...) ... et de paver les bordures pour donner une touche un peu plus moderne et nette à la fois .... Le paysagiste de l'entreprise a choisi des lignes courbes intégrant les plantations existantes dont les rosiers, les conifères et le prunus que je souhaitais garder. Il a élargi le massif sous la fenêtre et prolongé l'allée sur toute la façade avant, intégrant ainsi le massif de conifères... et nous a proposé un motif pour couper la vue sur l'entrée du garage ...




Automne 2010 :


Beaucoup de travail parfois impressionnant sur 3 semaines. D'abord déblayer les dalles (que nous avons souhaité garder et dont une partie serviront à prolonger notre terrasse à l'arrière, le reste allant dans la famille pour des compléments de jardin) .... Passage de la pelleteuse pour préparer le nivellage, la mise à niveau car modification des pentes par endroit et arrachage des pieds d'iris mis à disposition sur le côté du chantier pour être éventuellement replantés ... Apport de pierrement (grave calcaire) ... tassage (bruyant !!!) ... marquage des courbes .... Mise en place des bordures sur lit de ciment




Quelques jours de repos et l'enrobé à chaud arrive .... pas évident à étaler sur un terrain en pente .... passage d'une sorte de vibreuse (la maison tremble) qui tasse l'enrobé ... le soir celui-ci est praticable pour des piétons .... et le  chantier se termine dans les délais impartis ! Ouf !!!!   J'aurai juste eu le temps de planter mes rosiers et une lavande, de rajouter des bulbes et des petites violettes et de pailler l'ensemble à fond ...




Hiver 2010/2011


2 jours après la neige arrivait pour un hiver bien blanc !!!!! Saison test pour l'enrobé ... Résultat : plus de gravillons qui traînent, c'est propre ... Seul bémol : le problème des glissades devant le portail (vous savez, vous arrivez avec votre clef, et plaf !) n'a pas été résolu alors qu'ailleurs c'est ok .. sûrement un effet isolé, bon on sort le sac de sable et voilà !    Pourvu que les rosiers resistent !!!!





Printemps 2011


La nature se réveille ... et mille couleurs jaillissent petit à petit au mois de mars .... les floraisons sont mises en valeurs sur le fond noir de l'enrobé, les pavages imposent une certaine structure .... j'aime ! ... Devant la fenêtre c'est l'explosion de tulipes et de muscaris ... le prunus n'a pas souffert des travaux, 2 des rosiers sur 3 ont supporté d'être ensevelis sous la neige ... Reste un point noir : il faut nettoyer les tas de rhizomes d'iris, de terre et de gazon qui avaient été laissés de côté autour de l'allée (et oubliés avant l'hiver ) et réaliser un massif continu longeant le chemin d'accès à la maison, où il y a des vides disgracieux ... de même le massif sous la fenêtre est inégal ... Allez au travail !




Dès que le temps me le permet, je nettoie, je plante, je teste .... je veux des vivaces qui supportent la chaleur, la sécheresse et le froid ! qui ne montent pas trop haut pour s'intégrer entre les rosiers, les conifères et le prunus ... et qui restent dans une dominante de bleu/blanc/rose ..... pas compliqué !!!! J'essaye de récupérer quelques rhizomes des iris stockés (finalement ceux en dessous du tas ont pu se nourrir au contact de la terre alors hop, je replante du côté du portique sur une zone déblayée laissée vide ...j'en profite pour déménager 2 cyclamens avec ... cela rajoute un petit espace fleuri à améliorer l'an prochain ....


Revenons à la façade .... Que planter ???  Des sauges, des bleues, des blanches ... j'adore leurs épis et elles sont résistantes ... un petit weigela blanc de taille supposé réduite ... des géraniums vivaces bleus et roses pour leur resistance et leur port un peu foufou et des spirées de différentes sortes pour leurs fleurettes (elles aiment mon sol, sur l'arrière j'en ai des énormes ...) ... je rêve de voir enfin pousser un ceanothe avec ses fleurs bleues, celui de mon voisin est enorme mais collé à sa maison, il y puise protection et chaleur pour l'hiver ... dans mon jardin, ils ne resistent pas au gel ... je tente ou non ?? .... allez, on essaye ... un lupin à fleurs bleues ..... et des annuelles à fleurs blanches et bleues ..... et d'autres tests de vivaces  .....





Un bon paillage sur tout cela (je teste les coques de cacao autour des rosiers ...et mes filles sont éclatées de rire en revenant de l'ecole : "maman, çà sent le chocolat dans le jardin ! c'est bizarre !!!) .....   et panique pendant un mois après car évidemment après la neige, c'est maintenant la canicule qui me joue des tours : le ceanothe jaunit, un des spirée se dessèche .... je taille .... le weigela se couvre de taches brunes ... je prie .... Maudit soit le temps !!!!!  Je fais des bordures avec les grosses pierres qui encombrent le jardin, surtout pour retenir l'eau qui dévale la pente le temps que les plantes réussissent à bien prendre racines ...


Finalement les contrastes entre l'enrobé, le pavage, le paillage et les couleurs des plantes, moi j'aime bien !!!!! çà change !  et c'est magnifique quand le soleil est au rendez-vous  (bon encore un peu fouillis ....)




Automne 2011


Conclusion au bout d'un an ... Personnellement nous pensons avoir fait le meilleur choix pratique, budgétaire et esthétique .... au niveau des plantations, et bien la bonne surprise est que les plus fragiles avant l'été ont parfaitement repris et se sont étoffées, les vivaces notamment les sauges ont carrément triplé, je vais donc être amenée à repenser mon choix d'annuelles l'an prochain ...... et j'avoue être impatiente de voir les floraisons au printemps 2012 parce que je ne sais plus où sont les bulbes avec toute cette verdure qui a poussé beaucoup plus vite que je ne l'espérais !!!!! MDR ... Croisons les doigts pour que l'hiver ne soit pas trop froid ....

0 Commentaires :

--- Un petit Commentaire ?