Biblio : Cannibale de D.Daneninckx

8 nov. 2014

Trouvé sur une liste de lecture du lycée, cet ouvrage m'avait interpellée car inspiré d'un fait authentique et d'une période de l'histoire française qui m'était totalement inconnus (hélas oui, l'entre 2 guerres n'ayant pas franchement marqué ma mémoire ....). La narration se déroule sur 2 niveaux : d'une part lors des tensions des années 1980 entre la métropole et les kanaks (qui conduiront à la reconnaissance des accords de Nouméa) et d'autre part lors de l'Exposition Coloniale de Paris en 1931.
C'est l'histoire narrée avec simplicité de Gonécé qui cherche dans Paris à retrouver sa bien-aimée Minoé de laquelle il a été séparé et sur laquelle il a promis au chef du village de veiller. Mais Gonécé et Minoé sont kanaks, ils ont été transporté depuis la Nouvelle-Caledonie leur terre d'origine jusqu'ici pour représenter cette colonie à l'Exposition Coloniale. Coincés dans un enclos du zoo de Vincennes, exposés comme des bêtes, montrés comme des cannibales qu'ils ne sont pas, obligés de "faire le spectacle", voit-on encore des hommes en eux ? et Minoé et les siens qui sont échangés contre les crocodiles d'un cirque, expédiés comme de la marchandise ?





Daeninckx ne juge pas, ne condamne pas ... il narre ... par la voix du jeune et du vieux Gonécé, il nous laisse voir l'horreur de la situation, l'importance que se donnait le colonisateur face aux peuples colonisés, les droits qu'il s'appropriait sur leurs vies ... il n'y a cependant aucune dénonciation, juste des faits .... l'errance de Gonécé et de son ami dans cette capitale inconnue, la peur face au couloir du métro, les rencontres, les regards ... le racisme ... , les mains tendues, le début des mouvements politiques anti-raciaux, ... l'Histoire aussi...
Au lecteur de juger, de comprendre, de réagir ....

 ... une nouvelle à lire pour comprendre peut-être mieux la réaction du peuple kanak qui interviendra des dizaines d'années plus tard .... les prémices d'une explosion ...  
Si j'ai bien aimé le fond, j'ai beaucoup moins apprécié la forme, une écriture trop simpliste et une lenteur de l'action .... mais il faut aussi avouer que c'est un récit fait autour d'un feu par un vieillard, un peu comme un conte, donc c'était sans doute le rythme recherché ... 



0 Commentaires :

--- Un petit Commentaire ?